PAR AMOUR POUR LA VENISE D’HIER – Exposition de Serge Bassenko

L’Université Inter-Âges de Versailles va accueillir l’exposition de photographies de Venise de Serge Bassenko – “Par amour pour la Venise d’hier”, du mercredi 29 novembre au jeudi 4 janvier.

Il s’agit bien d’une découverte, car les photographies de Serge Bassenko (1927-2013) sont sans équivalent.

VENISE 02

Prises au siècle dernier, avant les grandes restaurations récentes qui ont transformé le visage traditionnel de Venise, elles privilégient la Venise des Vénitiens : petites rues calmes, canaux que l’on ne peut voir qu’en barque, lagune sauvage connue seulement de quelques pêcheurs, et balades nocturnes à la lueur de mystérieux réverbères. C’est donc une Venise que le public ne connaît pas et qu’il ne pourra plus retrouver.

C’est aussi un très bel exemple de photographies argentiques, avec des appareils de 1930 entièrement restaurés par l’auteur.

Cette exposition – de même que la précédente qui s’est tenue en juin 2014 à la Mairie du 13e lors de la Semaine italienne – comporte 40 photographies noir et blanc, qui constituent un ensemble intime et émouvant de l’âme de Venise.

Elles sont consultables sur le site de l’auteur.

Pour moi, cela a toujours été une promenade, tranquille et sereine, seulement une promenade. J’aimais à dire : “Allons à Venise faire quelques pas”. Le jour, j’errais dans les petites rues et les canaux intimes, à pied ou avec ma barque.

La nuit, je me promenais en paix à la lumière mystérieuse et douce des vieux lampadaires. Je pouvais rester une après-midi entière sur la rive à regarder l’eau sous le pont, et à parler de choses et d’autres en laissant s’écouler le temps disponible ; les photographies venaient en plus, si elles venaient.

Elles sont venues.

( Serge Bassenko )